Vigilance : bien maîtriser le développement des bambous de son jardin

À vrai dire, la majorité de bambous offre un style élégant à un jardin. Pourtant, il ne faut pas oublier que leurs rhizomes traçants risquent d’envahir votre jardin notamment au cas où les conditions de votre jardin sont favorables à leur développement. Puisqu’il existe un risque réel d’envahissement, alors il est primordial de savoir maîtriser les bambous. Sachez que cet article vous informe sur les entretiens des bambous et les méthodes pour les maîtriser.

La prolifération des racines des bambous

Si vous cultivez des bambous dans votre jardin, des précautions doivent être prises pour qu’ils n’envahissent pas votre jardin. Sachez que leur envahissement risque de nuire à l’esthétique de votre jardin. Rien ne peut arrêter le développement des racines rhizomateuses. Celles-ci peuvent se multiplier sur plusieurs mètres.

Comment maîtriser les bambous ?

Plusieurs méthodes existent pour maîtriser les bambous. Tout d’abord, la zone réservée à vos bambous peut être délimitée, en créant une tranchée de profondeur à 40 cm à sa périphérie. La largeur de cette tranchée est d’une dizaine de centimètres. Vous donnez un coup de bêche dans cette tranchée pour éliminer l’apparition des pousses ainsi que pour limiter leur croissance. Vous pouvez utiliser l’outil comme l’ébrancheur pour tailler rapidement les rhizomes. L’utilisation de la barrière anti-rhizomes fabriquée en polypropylène est également l’une des méthodes mises en œuvre pour maîtriser les bambous. Cette barrière épaisse est caractérisée par sa rigidité, permettant d’arrêter efficacement la propagation des bambous. Comment positionner cette barrière anti-rhizomes ? Son emplacement doit respecter l’angle d’inclinaison de 15 ° face à la touffe de bambous. Son lieu d’implantation doit se trouver à 1 m ou à 0,5 m, et elle doit être installée dès la plantation. En ce qui concerne la hauteur de la tranchée, celle-ci ne doit pas dépasser la hauteur de la barrière anti-rhizomes. Dans la pratique, la barrière doit dépasser la surface du sol. Et tout cela, pour que les racines ne dépassent pas la barrière. Vous pouvez également utiliser les matériaux fabriqués principalement pour la maçonnerie pour maîtriser les bambous. Dans ce cas, il faut bien cimenter votre barrière afin qu’il n’existe aucun espace, là où les rhizomes puissent pénétrer. Vous laissez votre petit mur dépasser de 2 cm pour que les racines ne parviennent pas à le sauter. Dans certaines situations, la pelouse se trouve près d’un bambou épais. Certain préfèrent même  cultiver une touffe de bambou décoratif au centre de la pelouse. Dans ces cas, vous supprimez régulièrement les pousses aériennes en fonction de leur croissance à l’aide d’une tondeuse.

Les différents entretiens d’un bambou

Si vous voulez maîtriser les bambous, il vous faut également les entretenir. Il est à noter que le bambou n’a pas besoin d’entretien compliqué. Il existe trois types de tailles. Tout d’abord, la taille d’égalisation qui se fait à mi-juillet pour les bambous en haies. Elle permet d’harmoniser la hauteur. Ensuite, la taille d’éclaircissage est effectuée aux bambous plantés en rideau. Il faut passer par la taille d’entretien, en coupant les vieilles tiges ou celles qui sont en train de sécher. Puisque le bambou nécessite beaucoup d’eau, un arrosage régulier est indispensable en été notamment au cours de la première année de plantation. Le besoin en eau d’un bambou est évalué approximativement entre 15 à 20 litres tous les 15 jours. Au cours de la période d’hiver et surtout pendant les premières années, le paillage permet de protéger les jeunes rhizomes du froid. Astucieusement, vous laissez les feuilles sèches du bambou au sol pour protéger contre le froid hivernal. Vous pouvez utiliser également une voile d’hivernage. Au cas où vous êtes situés dans les régions pluvieuses, l’arrosage de vos bambous n’est pas requis.

Comment tailler une haie de thuya ?
Que planter sous un grand conifère ?